Free desktop streaming application by Ustream
Outaouais Paranormal
ENQUÊTE GRATUITE ET ANONYMAT ASSURÉ
cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
search_left
 
Outaouais Paranormal et Chasseurs de Fantômes
Vign_211

                                                            L'entité perdue

                                                23-04-2011            

Le mardi 8 Février 2011 à 6h45 p.m. l'équipe d’Outaouais paranormal reçoit un courriel d'une jeune femme du nom de Johanne de Gatineau. Sa mère habite un bâtiment qui est centenaire et elle veut la rénover pour agrandir son petit commerce. L'édifice comporte deux sections, dans la section arrière il y avait un petit escalier qui se rendait au grenier. La mère de Johanne veut prendre quelques photos pour se donner une idée de ses rénovations. Un coup rendu dans les escaliers elle ressent une lourdeur écrasante, plus elle monte plus l’ambiance est lourde. Elle prit trois photos et remarqua sur l’une d’entre elles l’apparence d’un homme mais ce n’est pas clair on voit à travers l'homme. Une ombre est apparue et elle se sentait regardée par celle-ci, alors par peur elle descendit à toute vitesse. Elle retourne dans la partie avant, elle entendit des pas d’adultes au plafond et des pas d’enfants qui semblaient courir à toute vitesse. Le téléphone s'est mis à sonner mais personne au bout du fil, aucun numéro est affiché sur l’afficheur.

Suite à sa demande l’équipe se rend sur place pour rencontrer la jeune dame et sa mère qui semblaient très nerveuses. Elles nous racontent toutes ces choses qu'elles vivaient et nous font visiter les lieux. Elles nous font visiter la partie avant en premier, c’est une petite pièce avec salle de bain et bureau rien de spécial. Ensuite, nous nous dirigeons vers la partie arrière où se trouve un long comptoir de vente mais la pièce est vide. Il y a au fond un escalier très étroit menant au grenier. Johanne monte en première suivie d'Yvon, Charles et moi-même. Arrivé en haut de l’escalier, je me sens très mal comme une pression à l'estomac et très mal au cœur tellement, que je dois redescendre pour ne pas être malade.

Il est 21h50 et nous commençons à installer notre équipement, une caméra infrarouge dans le grenier et une autre au premier étage. Il est 22h00 et l’équipe est prête à commencer l’enquête. Yvon et moi avons fait des tests pour vérifier les champs électromagnétiques. Tout semble conforme aux normes, les champs sont stables et varient entre 00,1 à 00,3 ce qui est tout à fait normal.

23h00 Yvon et moi décidons de faire d’autres tests mais cette fois-ci des tests de P. V. E. ce qu'il veut dire phénomène de voix électronique. Je commence par demander s’il y a quelqu'un ici avec nous qui veut communiquer. Aucun son, aucun signe d’une entité rien ne se passe. Alors Charles me demande s'il peut aller dans la partie avant du commerce mais, habituellement je n’aime pas que mes enquêteurs soient seuls dans une pièce. Il faut toujours être deux par équipes pour la sécurité mais ce soir-là nous étions seulement que 3 donc j’ai accepté et la mère de Johanne est allée avec lui.

Arrivé en bas dans la partie avant de l’immeuble, Charles prend des lectures de température, il y a une variation mais minime et acceptable, elle se situe entre 21 et 22 Celsius. 

Charles a remarqué près de la salle de bain qu'il y a un changement de température, il fait plus chaud même très chaud mais la température affiche quand même 21 Celsius. Tout à coup, Charles ressent une brûlure dans son cou, la mère de Johanne remarqua une trace qui semblait être une marque fait avec une corde et elle était rouge, alors Yvon a pris des photos de l’incident. Je me suis dirigé vers la section avant pour voir ce qui se passait, mais tout était calme sauf la chaleur intense près de la salle de bain.

Yvon est dans le grenier il demande s'il y a quelqu'un, de faire un bruit ou de déplacer un objet. En moins de trente secondes un bruit qui semblait un coup sur un morceau de tôle s’est fait entendre, alors Yvon répéta sa question "Est-ce que c'est toi qui as fait ce bruit ?" Et entendu encore le même bruit. Il est presque minuit à ce moment.

Charles et Yvon retournent dans la section avant et le but est simple, provoquer l’entité pour qu'elle ce manifeste. Charles sera à nouveau attaqué par celle-ci et la même marque au cou réapparaît. Durant leur provocation, je me trouve seul au grenier, je suis assis sur un petit cheval à bascule en bois. Je regarde une vieille fenêtre barricadée avec des vieilles planches de bois. Il y a deux petits trous qui laissent passer la lumière extérieure, ils sont petits et ronds. Tout à coup, le premier trou semble ce boucher, je tourne la tête car je crois que c’est mes yeux qui font défaut cause de noirceur. Je regarde encore et le deuxième trou se bouche aussi. Je lève ma lampe de poche et elle ne fonctionne plus, pourtant les piles sont neuves. Alors j’ai dû frapper dessus pour la faire fonctionner et au même moment j’ai vu une ombre apparaître, une masse noire ce déplacer de gauche à droite. Elle est entrée dans le toit de l’édifice, j’ai reculé de deux pas de peur mais je me suis dirigé vers elle tout de suite après mais elle était disparue.

Nous poursuivions la prise de photos, les caméras continuaient de tourner mais il se passait plus rien. Il est rendu 1h du matin et nous avions assez de matériel pour conclure notre enquête. 

                                           
                                             




 
Détection de C.E.M
Vign_20110411195715
 
Session de P.V.E
Vign_20110422102056
 
Photo d'enquête
Vign_20110411195715
 
Genre d'éclaire capté
Vign_139
 
Marque d'une entité
Vign_185
 
Ombre noir
Vign_211
 
la saleté
Vign_193
 
Photo d'enquête
Vign_161
 
Photo d'enquête
Vign_189
 
Enquête
Vign_l_equipes_en_action
OUTAOUAIS PARANORMAL TOUT DROIT RÉSERVÉ